C’est beau une ville la nuit…

20h de route grand confort, entre moult films et plateaux repas, la nuit passe en un éclair jusqu´à Buenos Aires. Nous retrouvons donc Julie et Loic à San Telmo, dans l´appart que ce dernier nous laissera pour la semaine. Dès le premier soir, les festivités commencent et j´ai rapidement l´impression que Buenos Aires sera plus une étape noctambule, une autre façon de visiter une ville…

D´autant que nous sommes rapidement rejoints par Nadège et Gaëlle que tout le monde connait désormais, ainsi que par Flo, toute fraiche débarquée de Marseille, qui nous accompagnera pendant 2 semaines. Puerta Roja, Gibraltar, La Poesia, etc nous sont finalement plus évocateurs que les sites touristiques de la ville… Car Buenos Aires, c´est surtout l´occasion pour moi de passer la trentaine, il fallait donc bien fêter ça, du coup un peu fatigué je laisse la place à Flo, qui nous fait part de ses impressions.

Flo, c´est à toi!

Le 7 mai a 8h20 mon avion debarque a Buenos Aires. Les Mexicains sont mis a l’ecart, les etrangers attendent… longtemps… Je prends patience, le meilleur arrive : retrouver la troupe parisienne pour feter les 30 ans de Damien ce jour. Je reussi a prendre un Remis (taxi prive). Je m’aperçois rapidement que mon espagnol est minable neanmoins il comprend que je veux me rendre a Humberto Primo a San Telmo quartier du tango et de la brocante. La conduite du chauffeur est sportive et malgre ses signes de Croix devant chaque eglise, je ne suis pas tres rassuree. A ma remarque il me repond : “ he Argentina”…

A cet instant…. L’aventure commence !!!!

Les amis ont loue un chouette appartement pour la semaine.(Merci a Julie et Loic) Nous avons 4 jours pour decouvrir Buenos Aires… Impossible !!! Ville immense, moderne qui grouille ou que l’on soit. Normal vous me direz, Capitale ! Le depaysement n’est pas enorme si ce n’est les voitures sorties de la poche de mon grand pere ! Ford Falcon, Renault 12, Peugeot 404… j’en passe… Et bien sur les sirenes de Police qui me rappellent que je ne suis pas chez moi.

Nous partons arpenter la ville… mangeons local et aidons Benoit a trouver de superbes chaussures de Tango. Le soir meme fiesta apero tout d’abord chez Julie puis repas dans un super resto ou nous nous sommes leche les babines. Fin de soiree a 5h du mat…

Les jours suivants nous nous aventurons a la Boca quartier de Maradona pauvre et populaire, colore et lumineux, sombre la nuit… Petit hic, des touristes a n’en plus finir nous font tourner de l’oeil et du talon… Nous fuyons en direction du cimetiere Recoleta la ou se trouve Evita. Nous n’eprouvons aucune surprise et quittons le cimetiere guere different des notres.

Gaelle et Nadege deux tour du mondistes croisees a plusieurs reprises par Damien et Sandrine se joignent a nous. Elles suivront comme tous Benoit a la recherche de “Roberto”. Roberto est un bar typique argentin dont nous parle Benoit depuis pas mal d´annees mais malheureusement nous n´avons jamais trouve Roberto… il restera fantomatique.

Le soir meme invites a une soiree d’anniversaire, Damien s’essaiera a la boisson locale : le Fernet alcool italien fort apprecie en Argentine qui a le gout d’un medicament amere… Damien tel un Argentin boira ses verres jusqu´a plus soif. Benoit et Seb nous quitte, nous leur souhaitons bien du courage… Quant a nous, en ce dimanche ensoleille, nous partons au marche de la brocante tres anime : Tango, danseurs et musiciens, artistes a tous coins de rue…

A 18h30 nous prenons un car pour 20h de route en direction de Salta la linda (la Belle) ville situee au nord de l’Argentine.

Merci également à Gaëlle pour ces 2 derniers clichés volés…

Posted in Argentine | 4 Comments

Ruta 40

Nous voici repartis, apres une nuit de tempête à El Chalten, à l’assaut de la mythique Route 40, qui traverse l’Argentine du nord au sud, sur 4500 Km.

Trois de jours de piste intenses nous attendent, au coeur de la steppe patagone, pour rejoindre la region des lacs. Damien et Benoit continuent leur rallye fou, se croyant en plein Dakar, évitant autruches, vicognes et tatoos à tout bout de champ. Il faut dire qu’à part la faune locale, nous sommes seuls… pas une voiture à l’horizon depuis des heures, pas de couverture réseau, des bornes SOS faichement installées mais où les telephones ne sont pas encore arrives… le decor est planté!

C’est apres 200 Km que nous croisons la première voiture… en panne. Notre mission de sauvetage commenca! Deux petites mamies et leur chauffeur sur le bord de cette piste poussièreuse, attendant depuis 2 heures le passage d’une âme charitable. Apres le refus de l’Estancia la plus proche de les accueillir et de prevenir les depanneurs “corazon de hielo, corazon de piedra”, nous embarquons tout ce beau monde, les mamies à l’arriere et le chauffeur dans la benne du pick up. Prochaine ville, Gobernador Georges, à 100 Km… rien que ca!
Notre mission accomplie et surtout quelques fous rire plus tard, nous arrivons au coucher du soleil à Bajo Caracoles, quelques centaines de kilomètres plus au nord.

Ville de 30 habitants, perdue au milieu de nulle part, le patron ne pouvait être plus accueillant. Nous passons notre soiree à parler avec lui de la region, des conditions de vie et à explorer les albums photo de ses voyages sous nos premiers airs de Tango, dont il fera cadeau a Benoit.
Dur dur de s’imaginer vivre à un tel endroit… même notre hote nous expliquera qu’à chaque hiver, il fuit cette ville et ses conditions trop rudes pour son estancia, plus a l’abri.

Nous continuons notre route jusqu’aux Cuevas de las Manos(Grottes des mains), si cheres a Benoit…
Un des plus grand site prehistorique argentine, engouffré dans un canyon assez spectaculaire. Apres une telle route pour l’atteindre, le prix du billet d’entrée et accompagnes d’une guide plutot legère, on s’attendait a mieux…

3000 Km plus tard et la traversée de paysages somptueux, nous finissons par arriver à Bariloche et la region des 7 lacs. Un petit tour de ville, plutôt suisse avec ses chocolatiers à tous les coins de rue, de bonnes sorties nocturne et nous partons camper dans la region.

Seb et Damien réussissent a m’emmener pour une après-midi velo en foret……… épuisiant, horrible, escaliers interminables, descentes de folies et grimpettes qui vont avec, il n’y a rien à faire, la souffrance ce n’est vraiment pas mon truc… je rebrousse donc chemin à la rencontre de Beni et d’un bon Banana Shake, bien plus interessant!!

Derniere journée de la saison de pêche, nous tombons par chance sur “Le Camping des pêcheurs de truites” du coin! Le fils du garde chasse nous narguera avec sa prise de plus de 5kg, notre pique ne donnant rien, nous nous rattraperons sur de bons steaks “à la plancha traditionnelle” la nuit d’apres!

Nous finirons trempés au petit matin apres une nuit de tempete et surtout avec un mystere à résoudre… a notre retour en ville, Benoit s’apercoit que ses chaussures de trek ont disparues, je remarquerai l’absence du café et des céréales dans nos sacs et Seb trouvera dans la voiture une paire de chaussettes humides sans proprietaire… hum… étrange.

Il est temps de se séparer de notre cher 4×4 apres 3800 km parcourus ensemble et de prendre un bus de 20h pour rejoindre la capitale du Tango, Buenos Aires…

Posted in Argentine | 2 Comments
  • Pays

  • Archives